Histoire

La Pointe d’Argentenay, site emblématique à l’extrémité est de l’Île d’Orléans, porte une histoire qu’il nous faut connaître pour apprécier sa valeur inestimable et partant, nous inciter à une conservation à la fois soucieuse du passé et attentive aux besoins du présent. Le lot 190 à l’est de la pointe d’Argentenay contient, avec le 191 à la toute extrémité de la pointe, ce qui reste de la forêt d’origine de l’Île d’Orléans. La préservation du 191 est désormais assurée par Conservation Nature Canada après la donation par ses propriétaires alors que le lot 190 est la propriété des Scouts du district de Québec.

Voilà pourquoi nous présentons dans une série de publications, le récit de l’occupation et des usages du lot 190 situé au cœur de la Pointe. Nous y découvrirons les premiers habitants, le découpage et l’usage des terres agricoles au cours des siècles, les productions agricoles, les pratiques du quotidien, la présence en ces lieux de personnages célèbres, l’inventaire de la ferme de Bazile Sanschagrin en 1813, etc.

Cette histoire fascinante, écrite par l’historien Jean Rompré, Michel Gauthier, Arthur Plumpton et collaborateurs, saura sans aucun doute convaincre nos lecteurs de l’absolue nécessité de la sauvegarde du lieu en plus de fournir des pistes pour la mise en valeur du site.

Partie 1 – Les premiers occupants

Partie 2 – 125 ans de production agricole chez les Sanschagrin

Partie 3 – Histoire d’une terre agricole à la pointe d’Argentenay

Partie 4 – Art & identité nationale

À suivre