Huttopia retire son projet et les élus persistent et signent

Saint-François-de-l’Île-d’Orléans, le 16 décembre 2019 – Nous avons maintenant la confirmation que l’entreprise Espaces de villégiatures Huttopia inc. s’est retirée du projet de camping de luxe à la Pointe d’Argentenay de l’Île d’Orléans. Le geste a été largement publicisé par Radio Canada durant la semaine du 2 décembre.

Les membres de la Coalition citoyenne pour la sauvegarde de la Pointe d’Argentenay (CCSPA) ont accueilli favorablement cette nouvelle, eux qui, depuis la première annonce du projet, en septembre 2018, ont défendu avec vigueur la nécessité de préserver ce site naturel et agricole d’une grande valeur historique et culturelle.

Malgré l’annonce de la fin du projet, la municipalité de Saint-François-de- l’Île d’Orléans et la MRC de l’Île d’Orléans, co-demanderesses auprès de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) d’une demande d’exclusion de la zone agricole au bénéfice du projet Huttopia, refusent de retirer leur demande.

Cette attitude de la part des maires de l’île d’Orléans et des élus de Saint-François soulève de nombreux questionnements. Essaient-ils de paver la voie à un éventuel autre projet récréotouristique qui ne nécessiterait pas, selon eux, de nouvelles démarches devant la CPTAQ ? Souhaitent-ils se constituer eux-mêmes en promoteurs d’un nouveau projet qui échapperait à une consultation publique ? Sont-ils à la recherche d’un autre promoteur ? À quel coût pour les contribuables de la MRC s’élèveront ces démarches potentielles ?

La CCSPA revendique toujours que les modifications apportées depuis 2015 au schéma d’aménagement de la MRC – visant à permettre la réalisation du projet Huttopia – soient retirées de telle sorte que l’usage récréotouristique ne soit pas autorisé à la Pointe d’Argentenay. En d’autres termes, que la Pointe d’Argentenay retrouve la protection entière de conservation qu’elle détenait avant ces changements au schéma ! Les élus orléanais sont-ils conscients de la brèche qu’ils ont ainsi ouverte et des risques de destruction de l’écosystème exceptionnel de la Pointe d’Argentenay qui pourraient en résulter?

Devant ces questionnements et comme la municipalité et la MRC ne semblent pas vouloir y répondre, allant même jusqu’à se montrer ignorantes du retrait du projet Huttopia lors de l’assemblée des maires du 4 décembre dernier, la CCSPA les somme de se désister de leur demande devant la CPTAQ et d’entreprendre sans délai la modification du schéma d’aménagement pour réaffecter la Pointe d’Argentenay à la conservation.

Coalition citoyenne pour la sauvegarde de la Pointe d’Argentenay

4 commentaires sur “Huttopia retire son projet et les élus persistent et signent

  1. Il faut continuer à se battre. Il faudra également s’activer pour remplacer les élus lors des prochaines élections municipales par des représentants dignes de leurs fonctions: écouter et mettre de l’avant les réels besoins des habitants de l’Île ( les payeurs de taxes) . Ceux en place actuellement copient le comportement téméraire d’un autre maire (de Québec )qui s’entête à ne faire qu’à ses idées dévastatrices sans aucun respect pour ceux qui l’ont élu.

  2. Nous sommes solidaires de la CCSPA pour la protection entière de conservation en son état naturel de la Pointe d’Argentenay.

  3. Mon arrière Grand-Père y cultivait deux terres!!! La pointe D’argentenay est un emblème de la création de la Nouvelle France!!! Depuis 1660, pour la famille Allaire.

  4. Nous sommes solidaires afin de préserver l’île entière dans toute sa beauté et arrêtons de toujours penser sous pour les administrateurs, pensons bien-être des citoyens, conservation de la nature vous n’êtes pas en manque de visiteurs à l’Île alors protégez vos citoyens qui y vivent et que nous jalousons intérieurement de vivre dans un si bel endroit. Et surtout que nous visitons régulièrement et apprécions tous les produits.

Répondre à Allaire.F Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.